VACUITE PERMANENTE

L'impermanence est partout; sauf peut-être dans la vacuité...

LA VACUITE DU VOCABULAIRE

On a besoin de mots pour communiquer certes! mais le vocabulaire reste avant tout un piège qui nous persuade que les choses nommées existent. Certains mots même nous confortent dans nos habitudes et si cela ne suffit pas on s'empresse d'inventer des nouveaux mots.

burger au lieu de steack au lieu de viande au lieu de cadavre en maturation au lieu d'animal: mais tout çà c'est bien la même chose. Le vocabulaire est vide de sens en dehors de notre besoin de communiquer. Le "je", le "moi" n'existe pas plus que la chaise sur laquelle on s'asseoit.

LA VACUITE DES SCIENTIFIQUES

Entre les étoiles, entre les planètes, entre les galaxies, un espace considérable de rien les sépare

Entre le noyau de l'atome et les électrons qui tournent autour il y a un espace monumental constitué de vide

et nous sommes constitués d'atomes: autant dire de rien du tout

le physique, la matière c'est avant tout rien; on existe quasiment pas :-)

Le "je" scientifique n'existe pas.

VACUITE BIOLOGIQUE

On a l'habitude de dire moi, je...croyant que l'on est 1 seule entité.

Mais nous sommes en fait des milliards et heureusement: des milliards de microbes intestinaux sans qui nous ne pourrions pas vivre et des milliards de microbes sur la peau qui nous aident à nous défendre en grande partie des agressions extérieures. Au lieu de dire "je", on devrait dire "nous"; ce serait déjà plus juste. En fait nous sommes des choses multiples qui erront dans un fluide qui nous pénètre (l'air). Le "je" biologique n'existe pas en fait.

LA VACUITE DU TEMPS

Le temps aussi est une invention de l'homme. Déjà Einstein nous apprends que le temps n'existe pas. On a basé ce terme de vocabulaire à partir de la rotation de la terre. Mais en dehors du mouvement dans l'espace, les secondes, heures, années n'ont aucun sens.

Encore un terme bien pratique pour nous mais qui ne correspond à rien de tangible. Le "je" n'existe pas dans un temps qui n'existe pas non plus.

LA VACUITE DANS LE BOUDDHISME

Ce n'est pas le vide; ce n'est pas la non-existence. C'est seulement que les choses existent bien mais d'une façon différente que celle qu'on croit. Intrisèquement, rien n'existe. Mais notre esprit s'attache au vocabulaire et confond ce que l'on nomme avec une existence. Nous nous attachons aux noms "chaise", "table", "moi", "toi", "je" etc...et connaissons les souffrances qui vont avec. Mais en réalité, derrière ce vocabulaire nous n'existons pas. Les choses n'existent qu'en dépendance de leur vocabulaire; en dehors du vocabulaire, rien n'existe. D'ailleurs, si on cherche notre "corps", notre "esprit", notre "je", nous sommes incapables de les trouver. C'est la sagesse ultime du Bouddhisme. Le "je" n'existe pas comme on croit qu'il existe.